L'association CHUMA

SUIVEZ LES AVENTURES DE LA DEEDI’S SCHOOL sur FACEBOOK

10409174_10152718096875339_8562766814657240613_n

OU dans la rubrique NEWS et PHOTOS

Présentation de l’association

Comment est née Chuma ?

fillette

Tout a commencé le 7 novembre 2008… Je suis partie en Inde, vivre ma première expérience de volontaire bénévole dans une association (Jeanamitabh) à Bodhgaya. Durant six semaines, j’ai travaillé en tant que professeur et animatrice dans l’orphelinat de l’association. On peut dire, que j’ai eu moi aussi mon «illumination» !
Bien sûr, j’ai côtoyé la misère, la mendicité, la maladie, mais je ne retiens que la force et la spiritualité, l’énergie de cette population… Je suis tombée amoureuse, tout bêtement finalement.

Le choc des cultures ne m’a pas fait peur, au contraire, je suis restée admirative, et j’ai compris les mots de sœur Emmanuelle : «La richesse de la pauvreté». Dans cet autre monde, complètement opposé au mien, j’ai dû repartir de zéro. Réapprendre la politesse, la manière de vivre, de se laver, de regarder, de s’habiller ! pas toujours évident pour une jeune occidentale de 19 ans ! C’est en rentrant dans leur «temps» que j’ai pu comprendre et analyser leurs modes de vie. C’est alors que je me suis intéressée aux petites filles, que je voyais dès le matin vendre quelques épices sur le marché, puis plus tard, courbées sous le poids des récoltes et de la chaleur, travailler dans les champs… jusqu’à la nuit tombée.

Comment ne pas être sensible à cela ?

6 couverture  + JUIN

C’est alors qu’avec des amis locaux, nous avons monté un projet : construire un orphelinat pour filles. 80% des petites indiennes ne sont pas scolarisées dans le Bihar, et même si les femmes se battent pour leur place sociale, les mentalités restent traditionnellement patriarcales. Alors, nous avons décidé de relever le défi en engageant personnel exclusivement féminin ! C’est ainsi qu’est née, l’association : La Deedi’s School (enregistrée au gouvernement indien).

En France, l’association n’a pas de statut légal, puisqu’elle est indienne, nous n’avions pas le droit de créer un compte en banque et cela compliquait la chose pour la récolte des dons…

C’est pour cela que nous avons créé l’association Chuma (qui veut dire Bisou en hindi), qui sert en fait de relais financier entre la France et l’Inde !

Les dons sont financiers, mais aussi matériels, des livres, dictionnaires, crayons, cahiers, vêtements… sont tout aussi importants ! Chaque geste a son importance, il n’y a pas de petit don… (pour l’Inde, 1euro = 68 roupies, et pour vous donner une idée, un plat de pâte = 15 roupies !).

Le monde est plein de pépites d’or…  En partant la fleur au fusil, avec un peu de compassion, un pétale de générosité, la conscience des différences et la tolérance qui va avec, nous pouvons TOUS donner, avec nos petits ou nos plus grands moyens, de l’espoir, et des sourires…

IMG_7872

La présidente

Céline Ravanel